Nutrition

Noël approche! Qu’est-ce qu’on mange?

Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas, et les repas festifs se profilent….

Quels aliments favoriser pour leurs valeurs nutritionnelles ?

Comment enchaîner ces repas festifs sans engorger son foie et se sentir à l’étroit dans son pantalon ?

Que prévoir au menu pour éviter l’indigestion ?

Tout d abord, il convient de passer un peu de temps pour établir son menu, avec des produits frais de saison le plus possible. 

Cela va de soi, mais on se laisse facilement tenter par des produits qui ne sont plus du tout de saison fin décembre, et qui auront peu de nutriments et peu de goût pour ravir votre palais.

Quels aliments de saison favoriser ?

Faites la part belle aux légumes : les légumes représentent idéalement la plus grosse partie de votre assiette

La mâche contient entre autres des oméga 3, il ne faut pas s’en priver ! Une bonne salade de mâche, avec des noix et oléagineux, et pourquoi pas quelques airelles, des fruits de mer… nombreux sont les ingrédients qui se marient bien avec la mâche!

Accompagnez votre mâche d’une vinaigrette maison à base de moutarde douce, huile de noix, huile d olive, et de vinaigre balsamique , ou bien d’une mayonnaise maison, réalisée avec des oeufs label Bleu Blanc Coeur et de l’huile d’olive.

Ces sauces ne seront pas un travers pour votre santé, bien au contraire, elles contiennent de bons acides gras ! Restez juste raisonnable sur les quantités.

Les endives sont superbes pour réaliser des petits contenants pour les apéritifs,  cela fait de belles rosaces esthétiques quand les feuilles sont présentées dans un plat circulaire.

Le potimarron vous permettra de réaliser un succulent velouté : potimarron, lentilles corail et châtaignes, c’est délicieux! Un peu de crème de coco pour lier le tout, ou même une bonne huile d’olive. Pour le côté festif, un peu de truffe râpée sur le dessus du velouté ravira vos papilles ! 

Les choux apportent de la couleur (chou rouge, brocoli, chou fleur) et décorent très bien une assiette, le chou romanesco est magnifique, ne vous en privez pas! Les choux vous apporteront plein de bons nutriments, surtout avec une cuisson à la vapeur douce, qui conservera les nutriments et les belles couleurs.

Les cardons, les blettes, les épinards, c’est de saison ! Faites vous plaisir avec un gratin de cardons!

Les poireaux , en fondue, feront un parfait accompagnement pour une poêlée de Saint Jacques.

Les pommes de terre et patates douces apporteront les amidons résistants.

Même en entrée, une salade de patates avec du crabe émietté , des betteraves, de la ciboulette et de l’ail, c’est délicieux !

Les protéines: la qualité est primordiale, la quantité doit être raisonnée

Les protéines sont souvent servies en trop grandes quantités. Elles accompagnent les légumes, et non l’inverse!

Les fruits de mer et poissons sont vraiment pleins d’atouts pour la santé: huîtres, moules, Saint Jacques, pétoncles, crabes, langoustes, homard, langoustines, crevettes, saumon… Il y a de quoi faire ! Citrons frais et mayonnaise maison seront parfaits pour les accompagner. Favoriser surtout les pêches durables, les produits de qualités, et tout doux sur les quantités.

Les viandes sont surtout une question de goût et de qualité : canard, dinde,chapon…. je vous conseille de favoriser la qualité à la quantité, tant pour votre santé, que pour les besoins de votre organisme, et même pour l’environnement ! Evitez les viandes provenant d’élevages intensifs.

Les oeufs de qualité permettent eux aussi de réaliser de très bons plats festifs, et sont une très bonne option santé pour les personnes végétariennes : favoriser soit des oeufs de la ferme voisine, soit de votre poulailler si vous avez la chance d’en avoir un, soit des oeufs label Bleu Blanc Coeur qui sont d’une valeur nutritionnelle supérieure. Une brouillade truffée avec des noisettes concassées ça vous dit ? Ou bien des oeufs cocottes en ramequin individuel ?

Les pois chiches, lentilles, et toutes sortes de haricots secs, chanvre et graines de lins permettront aux personnes vegan d’intégrer des protéines végétales dans leurs menus de fêtes : houmous, dahl, terrine aux haricots noirs, les possibilités sont multiples, de l’entrée au dessert !

Et le dessert ?

J’espère que vous avez encore un peu de place ….

L’idéal est de le réaliser vous même !

Les fruits : les clémentines,les oranges, les kiwis, les baies (groseilles, airelles, framboises…) permettent de réaliser de belles salades de fruits ou d’agrémenter de jolies bûches de Noël

Une belle salades de fruits et une mousse au chocolat non sucrée avec des zestes de clémentines ou d’oranges , et quelques amandes nappées de chocolat noir, cela peut suffire surtout si le repas a déjà été copieux.

Une buche de Noel maison, c’est sympa aussi ! Et c’est vraiment faisable, surtout qu’elle doit être préparée à l’avance, cela ne compromet pas l’organisation du repas.

Le choix des ingrédients est vraiment important, surtout en fonction de vos convives, entre ceux qui n’aiment pas le chocolat ( si si il y en a !!), les intolérants au lactose ou au gluten, l’exercice peut être périlleux et compliqué.

Bientot, je vous partagerai une recette de bûche de Noël que vous pourrez facilement adapter aux goûts de vos invités, et qui sera sans lactose et sans gluten ET délicieuse pour tout le monde !

Pour faciliter la digestion, il convient de limiter la consommation de pain, et mieux vaut également bannir les plats trop gras (notamment cuits au beurre ou avec beaucoup de crème fraîche), trop dorés, trop copieux,  trop nombreux! Le côté festif doit être présent, bien sûr, mais cela doit rester gérable pour notre système digestif. 

Une astuce: ne pas trop boire, même de l’eau, pendant le repas, car cela dilue les sucs digestifs et rendra la digestion plus difficile.

Oubliez les préparations industrielles qui contiennent de nombreux additifs et qui peuvent facilement vous ballonner !

Réduisez les quantités et favorisez la qualité de vos aliments !

Et surtout, mangez doucement, et mastiquez bien ! 

Il faut parfois enchaîner les repas festifs à répétition, et notre système digestif est en détresse et cela nous épuise…

Pensez au jeûne séquentiel !

Après un ou plusieurs repas un peu démesurés, le jeûne séquentiel trouve toute sa place.

Il s’agit de ne plus manger pendant plusieurs heures, de 12 à 72 h en fonction de votre emploi de temps festif et de votre envie.

Cela permet au système digestif de se reposer, quelquefois de se réparer, le foie à le temps de se détoxifier, et votre corps de mettre en route un métabolisme différent pour vous fournir l’énergie nécessaire, en puisant dans vos réserves, notamment au niveau des tissus adipeux.

Je vous conseille de bien boire pendant cette période de jeûne, pour bien évacuer les toxines : eau , thé, infusion (sans sucre c’est important !)

Et profitez du temps que le jeune vous offre pour vous balader en pleine nature et vous ressourcer.

Je vous souhaite vraiment une bonne santé et de bonnes fêtes de fin d’année !

Perrine